Finale des Playoffs de Jeep Elite - Épisode 4 : A.S. Monaco Basket - LDLC ASVEL

Dee Bost E3 Manuel Vitali Direction de la Communication Samedi soir, l’AS Monaco Basket recevra à nouveau Villeurbanne (LDLC ASVEL) pour l’Épisode 4 des Finales de Playoffs de Jeep Elite. Après les défaites à l’Astroballe, les Roca Boys retrouvaient hier soir leur antre et se sont imposés avec la manière, 97 à 62. Ils reviennent à 1-2 dans la série. Match à suivre à partir de 20h30 en direct sur RMC Sport 2.

 

Tout y était hier soir à Gaston Médecin : l'adresse à 3-pts, l'adresse aux lancers, les rebonds, les passes... Les hommes de Sasa Obradovic ont retrouvé toutes les qualités qu’ils avaient perdues lors des deux premières manches à Villeurbanne. Gerald Robinson, Yakuba Ouattara, Zeek Jones et Paul Lacombe sont enfin sortis de leur léthargie et se sont régalés au jeu rapide. Cette fois-ci, c'est l'ASVEL qui s'est retrouvée amorphe : « Il était difficile d'imaginer ce type de rencontre... Monaco a fait un gros match défensivement et on a perdu 20 ballons. On savait que Monaco pouvait faire des grosses séries, on a fait beaucoup d'erreurs et on n'a pas su trouver de réponses sur ce match » a concédé Zvezdan Mitrovic, le coach villeurbannais, à l’issue de l’Épisode 3.

Dos au mur, les Monégasques n’avaient plus d’autre choix que de s’imposer à domicile, pour pouvoir espérer être sacrés le 25 juin prochain. Au terme de 40 minutes maîtrisées du début à la fin, la Roca Team a étouffé les joueurs de l’ASVEL devant une cinquantaine de supporters Rhodaniens, dont Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais (Football).

À l'image d'un grand Dee Bost (23 points, dont un flambant 4 sur 6 à 3 points), élu MVP de cet Épisode 3, les Roca Boys ont livré un match de toute beauté et tout relancé dans cette série.

« Les deux premiers matches ont été terribles pour l’équipe et pour moi. On n’a pas été au niveau. Il fallait jouer d’une autre manière pour espérer l’emporter. Cela dit, on n’a pas beaucoup changé. C’est notre énergie, notre implication qui ont changé. […] Dès le premier quart-temps, on a montré de belles choses. Puis, dans le second, on est passé devant. Notre public a été important. On l’a ressenti. Il nous a permis de prendre plus de risques. Les gens aiment voir des combattants. On l’a été. C’est une grosse réponse, oui! Bien sûr! On est toujours en vie. C’est important » a souligné Dee Bost à la suite de l’Épisode 3.

Nul doute que demain soir, Gaston-Médecin sera encore à guichets fermés. Un Épisode 4 (20h30) des plus bouillonnants qui, en cas de victoire, mènerait les Roca Boys vers l’Épilogue à l’Astroballe, le 25 juin prochain.

Notre sélection immobilière

Idées sorties

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.