ONU - Monaco poursuit son engagement pour la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine des zones au-delà de la juridiction nationale (BBNJ)

BBNJS. E. Mme Isabelle Picco, Ambassadeur, Représentante permanente de Monaco auprès des Nations Unies, accompagnée d’une délégation*, participe actuellement aux travaux de la deuxième réunion de la Conférence intergouvernementale dite « BBNJ », qui se tient à New York, jusqu’au 5 avril 2019.

Les principaux éléments défendus par la Principauté dans ce processus de conservation et d’utilisation durable de la biodiversité marine, sont l'établissement d'un réseau d'outils de gestion par zone, en particulier des aires marines protégées, le rôle de la science, le renforcement des capacités, l’obligation de coopérer et la promotion de toute disposition permettant de préserver le milieu marin, son écosystème et sa biodiversité.



En marge des débats, Monaco a co-organisé deux événements parallèles. Le premier (26 mars), avec le Global Ocean Forum, partenaire de longue date sur les thèmes liés aux océans et au changement climatique, a porté sur le renforcement des capacités. Le second (27 mars), avec la France, l’Alliance des petits Etats insulaires, la Fondation Tara Expéditions, l’Union internationale pour la conservation de la nature, l’Université de Harvard et le Conseil international du droit de l’environnement, a concerné l’implication des différentes parties prenantes dans le domaine des ressources génétiques marines.

Une réception a également été offerte, dans les locaux de la Mission permanente, en présence de la Présidente de la Conférence Mme Rena Lee, Ambassadeur pour les questions relatives aux océans et au droit de la mer et Envoyée spéciale du Ministre des Affaires étrangères de Singapour, permettant aux nombreux délégués de continuer les discussions dans un cadre informel. A cette occasion, l’Ambassadeur Isabelle Picco, l’Ambassadeur français pour les océans, Serge Segura, l’Ambassadeur du Bélize, Lois Young, Présidente de l’alliance des petits Etats insulaires, et André Abreu, responsable environnement et climat de Tara Expéditions, ont souligné l’importance de la science, des partenariats et du secteur privé pour la conservation et l’utilisation durable des océans.

L'objectif de cette deuxième session de ladite Conférence intergouvernementale est de continuer d'avancer vers un nouvel Accord international contraignant qui viendra compléter le régime établi par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. La prochaine session aura lieu à New York, en août prochain.


*: M. Tidiani Couma, Secrétaire des Relations extérieures, M. Florian Botto, Deuxième Secrétaire à la mission permanente de Monaco auprès des Nations Unies, et Mme Laetitia Highman, responsable juridique de la Fondation Prince Albert II de Monaco.
Le

Notre sélection immobilière

Idées sorties

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.