Centre scientifique de Monaco - Atelier consacré à la Pollution des Océans et la Santé Humaine

thumbnail CSM. WorkshopDans le cadre de la Monaco Ocean Week (MOW), le Centre Scientifique de Monaco (CSM), et en particulier son Centre Collaborateur de l’OMS, dirigé par le Professeur Rampal, a organisé le mercredi 27 mars, en collaboration avec le Professeur Philip Landrigan, du Boston College et Coordinateur de la Commission Lancet sur la pollution et la santé, un atelier consacré à la Pollution des Océans et la Santé Humaine.

S.A.S. le Prince Souverain et S.E. M. Bernard Fautrier, Vice-président et Administrateur délégué de la Fondation Prince Albert II de Monaco, ont assisté aux conclusions de cet atelier et ont rencontré les différents participants. Au cours de cette journée, une réflexion a été initiée afin de réaliser, d’ici la MOW 2020, un rapport spécial qui sera diffusé lors du symposium scientifique «Human Health and The Ocean in a changing World» organisé à Monaco par le CSM, en collaboration avec l’OMS et d’autres partenaires, du 11 au 13 mai 2020.

Les 14 participants, biologistes marins, médecins, et/ou représentants d’organisations internationales, ont pris part à des présentations consacrées aux différents type de pollution et à leurs effets sur la santé des populations, puis ont constitué les groupes de travail qui prendront en charge chacun des types de polluants dans ce rapport spécial (plastique, métaux lourds, polluants organiques persistants, pesticides et les pollutions d’origines biologiques telles que les algues toxiques ou les micro-organismes).

Ce rapport spécial, soutenu par la Fondation Prince Albert II de Monaco, sera rédigé par le CSM et le Boston College, en partenariat avec de nombreux scientifiques sélectionnés à travers le monde. Il comprendra une revue systématique des impacts de la pollution des océans sur la santé humaine, en accordant une attention particulière aux populations vulnérables. Le rapport analysera de manière critique les connaissances actuelles sur chaque polluant susceptible d’affecter la santé humaine, examinera l’influence du changement climatique sur ces effets, et tentera de prévoir les tendances futures. Il comportera également des données économiques. Simultanément à sa diffusion à Monaco en mai 2020, ce rapport fera également l’objet d’une publication dans une revue à comité de lecture de haut niveau.

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.